Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 décembre 2016

Un espoir pour les Balkany

La peine prononcée contre Jérôme Cahuzac est plutôt faible : cinq années d'inéligibilité, trois ans de prison (sans mandat de dépôt) et pas d'amende à celui qui a dissimulé au fisc au moins trois millions et demi d'euros. Au moins, car, comme le dit le vice-procureur chargé de l'affaire, le patrimoine étouffé serait « en réalité beaucoup plus important, car nous n'avons que le solde, et il y a eu beaucoup de dépenses ». Bon cela dit, la légèreté de la sanction rassurera Mme et M. Balkany.
Mais elle désespèrera la sociologue 
Monique Pinçon-Charlot qui affirme que « sans la fraude fiscale des plus riches, il n’y aurait pas de déficit public en France, ce dernier oscillant entre 72 et 80 milliards d’euros et la fraude fiscale étant estimée à 80 milliards. » On ne peut pas toujours gagner.

Écrire un commentaire